Un atelier huiles essentielles à Paris

Pour fêter l’anniversaire d’une amie, nous avons décidé de lui offrir et participer avec elle à un atelier sur les huiles essentielles. Comme vous le savez, j’essaie de me détourner de la médication pour me tourner vers des méthodes de santé plus naturelles. Nous avons donc assisté à une présentation de 3 huiles et leurs effets thérapeutiques comme psychologiques. Mais au cours de la séance, j’ai participé à une expérience hors du commun : la méditation olfactive. Laissez-moi vous raconter…

18470817_120332000796819140_192030123_n

En débutant l’atelier, Alina, d’Alma Consult à Paris, nous explique que nous allons travailler sur le chakra racine avec les huiles essentielles, sous un angle énergétique. Intéressant. Je n’avais jamais envisagé l’utilisation des huiles essentielles sous leurs aspects énergétiques. Et pourtant, l’essence de plantes a autant de légitimité, sinon plus, que les pierres en lithothérapie. Le chakra racine étant le 1er chakra, sa bonne énergie conditionne la circulation et la bon fonctionnement vers les autres chakras en remontant. Alina nous disait que dans 80% des cas de soin énergétique, c’est le chakra racine qui représente le plus gros blocage. J’ai acquiescé car c’est également ce que je rencontre avec le reiki.

Alina a sélectionné 3 huiles essentielles qui sont toutes indiquées pour travailler énergétiquement ce chakra racine : le cèdre, le vétiver et le clou de girofle. Je ne vais pas vous faire un cours sur leurs propriétés et utilisation, mais je vous mets en garde l’huile essentielle de clou de girofle qui est dermocaustique. L’intérêt énergétique de ces trois huiles est qu’elle nous aide à renouer avec nos pulsions de vie les plus reptiliennes, accepter notre incarnation et s’assurer notre identité. Tous ces concepts sont en correspondance avec la vibration du chakra racine.

Cedar nuts and oil

 

Et puis après cette présentation, Alina nous donne à chacune une mouillette de parfumeur contenant l’huile essentielle de cèdre, et nous demande de fermer les yeux et nous laisser porter par cette odeur pendant 20 minutes. Oui 20 minutes. Cela peut paraître long, mais quand on se laisse porter par l’huile essentielle, les 20 minutes passent vite, et chaque minute a son importance. Les odeurs stimulent le cerveau et font remonter des images, des souvenirs ou des associations d’idées. La cèdre nous a emmené chacune dans un endroit différent. Cette huile a fait remonter ce qu’il y avait en nous de moins encré. Dans mon cas, c’est le rapport à la mort qui est ressorti, car qui dit pulsion de vie, dit aussi pulsion de mort.

Je pratique la méditation régulièrement, avec support audio, support visuel, sans support, avec des pierres… Mais je n’avais jamais pratiqué de méditation olfactive. Cette expérience m’a bouleversée car elle a révélé des pans de ma psychée dont je n’avais pas conscience. J’ai l’impression d’avoir pu accéder directement à une partie de mon inconscient, de manière beaucoup plus franche qu’avec mes autres méthodes de méditation. Je suis contente d’avoir fait cette méditation avec la présence d’Alina car la discussion qui en a suivi a permis de comprendre ce que j’ai vu et ressenti. Et cela m’a révélé que je n’étais pas aussi bien ancré dans mon incarnation que je le pensais.

Si vous souhaitez approcher les huiles essentielles dans leurs utilisations les plus diverses, je vous recommande vivement de contacter Alina. Docteure en pharmacie, son approche scientifique donne tout son sens aux applications des huiles, car elle part de leur composition moléculaire pour expliquer leurs effets médicinaux et thérapeutiques. Le tout dans un écrin de douceur, de bienveillance et d’humilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*