[Série] The Good Place

Encore une nouvelle perle de Netflix. On pourrait croire que je suis sponsorisée mais il se trouve que c’est ma seule source de programmes et que leurs programmes originaux sont de bien meilleure qualité que notre bonne vieille télévision française (que je ne regarde plus du tout). Alors quand j’ai compris que Netflix diffusait The Good Place, une série humoristique sur le paradis et la vie après la mort, ma corde sensible a vibré !

the good place

Le pitch

Éléanore est morte. Elle se retrouve dans un endroit nommé The Good Place. Un paradis créé sur mesure pour chacun de ses résidents, et réservé uniquement aux personnes qui ont fait de leur vie sur Terre un exemple d’altruisme, d’intelligence et de bonté de cœur. Elle découvre donc son nouveau quartier et même son âme sœur. Seul problème, Éléanore sait qu’elle est arrivée là par erreur et fera tout pour garder sa place, pendant que la vraie Éléanore méritante rôtit en enfer. Mais son égoïsme et sa convoitise pourraient bien révéler la supercherie.

L’intrigue paraît simple mais il m’est impossible malheureusement de résumer entièrement la série sans en dévoiler trop. The Good Place nous emporte de rebondissements en surprises, portée par des personnages tous très attachants. Comme Chidi, ce prof de philosophie qui va aider Eléanore à comprendre ce qu’est une bonne personne. Ou Janet, l’intelligence artificielle qui guide les habitants, machine dénuée de second degré ou de morale humaine. Et surtout Michael, le charismatique architecte créateur de The Good Place, qui veille au bon plaisir de ses habitants.

the good place

Pourquoi c’est top ?

Pour des tas de raisons.

D’abord parce qu’Éléanore, c’est nous, enfin une partie de nous. Notre instinct basique qui cherche toujours son propre confort, quitte à ce que ce soit au détriment des autres. Notre arrière pensée égoïste qui ressurgit chaque fois que l’on est confronté à un choix. On se reconnaît dans ses interrogations. Irait-on se dénoncer soi-même pour passer le restant de ses jours torturés en enfer ? Et si une autre personne y était à notre place ?

Cette série est en fait un merveilleux prétexte pour parler d’éthique et de morale, de façon très concrète et imagée. Les théories philosophiques sont illustrées les unes après les autres grâce aux frasques d’Éléanore. Au-delà du simple divertissement, on se projette sans le réaliser dans des réflexions profondes qui parlent de la vie et de la mort, du bien et du mal, de son soi et des autres, des limites de la liberté, et j’en passe.

The Good Place nous propose aussi sa propre interprétation du paradis et de l’enfer. Qui va où ? Qui fait quoi ? Comment est-ce géré ? C’est une intéressante perspective pour tous les passionnés de spiritualité. La série ne cherche pas à proposer des réponses mais invite à se poser des questions sur l’après vie, dans la joie et la bonne humeur.

Le tout nous est servi par une esthétique impeccable qui sert parfaitement le surnaturel du lieu, et enrobé d’un humour décapant intarissable. Mon Dieu, qu’est-ce qu’on rit ! Laissez-vous tenter par le premier épisode de The Good Place et vous dégusterez vite la première saison. Vous attendrez impatiemment les épisodes de la 2e saison en cours de diffusion, et une 3e est annoncée. Du bon temps en perspective !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*