[Série] Atypical

J’ai suivi un cursus universitaire dans les sciences du langage, qui m’a beaucoup passionnée. Tous les sujets m’intéressaient : sociolinguistique, neurolinguistique, psycholinguistique… Et dans cette dernière catégorie, j’ai eu la chance d’étudier l’autisme. Netflix a récemment mis en ligne Atypical, une série dont le héros est autiste, et cette première saison de 8 épisodes m’a bien plu.

L’autisme c’est quoi ?

Ce n’est pas seulement un trouble du langage parlé mais de la communication dans son ensemble, qui se manifeste par des comportements atypiques ou répétitifs et une sociabilisation restreinte. L’autisme peut être plus ou moins lourd, parfois les personnes sont complètement mutiques et dans leur monde, parfois elles sont capables de langage, parfois elle semblent s’intégrer dans la société bien qu’elles se sentent toujours en dehors de celle-ci. Les enfants nés autistes peuvent ne montrer aucun intérêt envers les personnes, ni l’envie de créer du lien. C’est le cas du héros de Atypical.

atypical

Ce trouble envahissant du développement (TED) reste encore un mystère pour les experts mais fascine aussi le grand public, au point qu’on retrouve dans nos médias culturels de plus en plus de héros autistes. Le syndrome d’Asperger est un type d’autisme très médiatisé, car la personne n’a aucun déficit intellectuel et leurs obsessions peuvent se transformer en domaines d’expertise. Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory, ou encore Lisbeth Salander dans Millenium sont devenues des figures emblématiques de ce syndrome. L’autisme non Asperger est moins représenté, et je suis reconnaissante envers Netflix d’avoir fait le choix de montrer un aspect moins spectaculaire mais plus général de ce trouble.

L’histoire d’Atypical

Sam est un adolescent autiste passionné par l’Antartique. Sa vie est balisée de repères, d’habitudes, de rituels, qui l’accompagnent à la maison, au lycée, dans les transports ou encore dans les rendez-vous hebdomadaires avec sa psy. Son cocon rassurant peut vite se transformer en crise de panique à la moindre imprévue. Et des imprévues, il va en devoir en vivre quelques-unes, car Sam a décidé d’avoir une petite amie.

atypical-netflix-1-1024x684

Comment un autiste qui ne comprend pas les interactions sociales voit-il le concept de l’amour ? Atypical apporte sa réponse à cette question à travers sa première saison. Et des questions, Sam s’en pose beaucoup : Qui serait la petite amie idéale ? Comment devenir compétent et adroit en relation amoureuse ? Comment aborder cette fille, la séduire ? Comment la garder ? Comment gérer une relation amoureuse ? C’est quoi d’ailleurs, l’amour ? Sam aborde toutes ces interrogations de manière méthodique et rationnelle, tandis que sa famille essaye de le soutenir dans cette expérience.

Car la série ne s’attarde pas seulement sur le personnage principal, mais met en scène une palette de personnages secondaires dont les interrogations sont également intéressantes. Comment vit-on l’autisme de son enfant ? De son frère ? De son camarde de classe ? De son élève ? De son patient ? La mère de Sam se rend compte qu’elle a mis sa vie entre parenthèses pendant des années, elle participe encore régulièrement à des réunions entre parents autistes pour se sentir soutenue dans cette position difficile. Le père de Sam a des difficultés à créer des liens avec son fils qui n’est pas normal, et avec qui il ne partage rien. La petite sœur de Sam, lycéenne également, se trouve un don pour le sport qui remet en question sa présence aux côtés de son frère qu’elle protège farouchement. Tout tourne autour de Sam, comment se construire en tant qu’individu ? C’est ce qu’essayent de faire les membres de cette famille, chacun à leur façon, et pas toujours la bonne façon.

J’ai trouvé que cette série était très honnête, sans prétention, en plus d’être drôle. Les personnages sont attachants et le décalage de Sam est prétexte à de nombreux quiproquos amusants ou situations cocasses. L’autisme n’est pas instrumentalisé, ni sujet au spectaculaire, ni imposant. Il est. Simplement et dans toute sa complexité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*