[Livre] Le livre des Baltimore

Comme beaucoup de lecteurs et lectrices, j’ai été happée par le phénomène Joël Dicker avec son best-seller La vérité sur l’affaire Harry Quebert que j’avais adoré. Mélange de polar et de roman, malgré ses quelques défauts je ne pouvais plus lâcher ce livre avant de l’avoir terminé. Et puis je me suis procuré Le livre des Baltimore du même auteur, et ce que j’ai lu m’a encore plus touchée.

L’ histoire

C’est celle en réalité d’une grande famille. D’un côté Marcus Goldman et ses parents, qui vivent dans leur modeste maison de Montclair. Et de l’autre les cousins Hillel et Woody (qui a été adopté par la famille), la tendre tante Anita, et le fascinant oncle Saul, dans leur fastueuse demeure de Baltimore. Et puis le Drame arrive, et aucun Goldman de Baltimore n’est épargné. Huit ans plus tard, devenu écrivain, Marcus retrace l’histoire de cette famille à qui tout souriait, pour tenter de comprendre comment elle en est venue à imploser. Y avait-il un moyen de sauver ses cousins du Drame qui les attendait ?

le livre des baltimore

Une fresque familiale

L’enfance, l’adolescence, le passage à l’âge adulte… Le narrateur, Marcus, raconte toutes ces époques avec la nostalgie d’un passé heureux. L’école, l’adoption de Woody, la passion pour le foot, les travaux de jardinage, le premier amour, l’engagement politique… Le lecteur suit les 3 jeunes hommes dans leur évolution et se prend d’empathie pour cette famille si unie et bienveillante. Marcus devient jaloux de ce bonheur, et le lecteur s’y prend parfois aussi. Et puis au fur et à mesure des découvertes de Marcus adulte, le vernis brillant s’effrite et laisse apparaître le début d’une descente aux enfers. Jalousie, secrets de famille, mensonges, argent, le blason des Goldman de Baltimore s’écaille peu à peu pour révéler une famille au bord du gouffre.

Le récit alterne entre 2 narrations. La vie actuelle de Marcus, l’écrivain, qui enquête sur sa famille pour écrire son histoire. Et l’histoire écrite par Marcus, qui grâce à ces indices parvient à dresser un historique précis des événements précurseurs du Drame. Oui Drame avec une majuscule, comme un nom propre, une entité si réelle et unique qu’elle prend des allures de personnage à part entière. Comme un refus d’accepter que tout ce qu’il s’est passé puisse être de la responsabilité de qui que ce soit. C’est la faute du Drame.

le livre de baltimore

Le poids des décisions

Et pourtant, à mon sens et avec ma compréhension de lecture, la clé est là. Joël Dicker ne designe pas de coupable, n’accuse pas de fautif. Car il est des histoires si complexes, qu’il est difficile de faire peser sur les épaules d’une ou plusieurs personnes le poids d’une tragédie dont on ne saura jamais vraiment si elle aurait pu être évitée. Ce sera au lecteur de juger ce qui aurait pu être fait, ce qui a malheureusement bousculé la famille des Goldman de Baltimore vers sa propre perte.

Je pense que ce livre, de manière très délicate et bienveillante, nous invite à réfléchir sur l’ego, la jalousie, le poids de la famille, comment y trouver sa place. Comment concilier ses aspirations personnelles et le bonheur de ceux qu’on aime. Qu’est-ce qu’un bon choix ? Un mauvais choix ? Comment se définit-on au sein du cercle familial ? Comme dans la série dont je vous parlais récemment (The End of The F***ing World), à quel point le comportement des adultes peut-il influer sur la vie des enfants, des adolescents ?

Envie d’aller plus loin

Avez-vous entendu parler des constellations familiales ? Ces cercles de parole d’inspiration chamanique nous invitent à nous libérer des schémas familiaux dans lesquels nous pouvons être emprisonnés. Le poids de la famille ne devrait pas être une fatalité. Certes, c’est une partie de ce que nous sommes, un morceau de notre identité. Mais nous ne devrions pas la laisser nous définir entièrement. Ce livre m’a vraiment donné envie de m’intéresser aux constellations familiales, et à leur impact sur notre psychée. Si vous avez des livres à recommander ou des témoignages à partager, je suis preneuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*