Energétique et complexes du corps

Depuis l’adolescence, je suis très complexée par mes dents. Ma mâchoire est trop petite et les dents se chevauchent dans tous les sens, en haut comme en bas, principalement au niveau des canines. Mes amis et mon conjoint disent que ça ne se voit pas, que ça ne se remarque pas. Normal. Je me suis entraînée toute ma vie à sourire sans montrer mes dents, à les cacher d’un revers de main, à parler sans les faire dépasser de mes lèvres. Et il m’est arrivée d’entendre des remarques désagréables. Comme toutes les personnes complexées, j’ai caché, et je cache encore, par tous les moyens à ma disposition.

Cela fait plusieurs années que je souhaite me faire appareiller. Bien entendu, le coût n’est pas pris en charge par la Sécurité Social au-delà de 16 ans. Le prix m’a freiné un peu (comptez 5000 € sur 2 ans dans mon cas), alors je me contentais des paroles rassurantes de mes proches qui me disaient que ça ne valait pas forcément le coup de mettre tant d’argent pour quelque chose qui ne se voit pas, tout en essayant de ne pas regarder mes dents dans le miroir. Seulement voilà, je suis allée voir ma dentiste en juin qui m’a annoncé de but en blanc que si je n’appareillais pas, je risquais de voir mes dents se déchausser à 50 ans. C’était la justification dont j’avais besoin. Cette fois ce n’est plus seulement une question d’esthétique mais de santé. J’ai foncé chez l’orthodontiste.

Quel rapport avec l’énergétique ? Jusque là je n’en voyais pas non plus. C’est l’orthodontiste qui a fait le lien pour moi. Lors de notre rendez-vous je lui explique mon problème pendant qu’il observe ma façon de parler tout en cachant mon complexe. La dentiste m’avait annoncé qu’il y aurait certainement des dents à arracher pour faire de la place. Et l’orthodontiste me répond ceci :

« Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose de vous enlever des dents. D’abord d’un point de vue esthétique, mais aussi parce que je pense qu’on peut y arriver en les gardant toutes. Vous avez passé votre vie à cacher vos dents et ça se voit. Vous voulez tellement les cacher et fermer votre bouche que les dents sont rentrées vers l’intérieur et que vous leur faites le moins de place possible dans votre bouche. Mais si vous vous ouvrez, si vous décidez de montrer vos dents, de les exposer, la place va se faire naturellement, avec l’aide de l’appareillage et on pourra toutes les aligner. Il sera toujours temps d’enlever des dents si besoin plus tard, mais pour l’instant ce n’est pas nécessaire. »

Ça a toujours été volontaire de ma part de cacher mes dents, mais je ne me rendais pas compte que cela aggravait mon cas, puisque je demandais inconsciemment à mon corps de leur faire le moins de place possible dans ma bouche pour qu’elles ne se voient pas. Oui j’avais certes un défaut physique mais mon complexe a aggravé les choses. En me focalisant dessus je n’ai pas laissé la possibilité à mon corps d’évoluer vers du mieux. En pensant cacher pour mieux m’assumer, je me fermais pour mieux ignorer. Comme si j’avais tenté de rendre mes dents invisibles. Mes sourires n’étaient pas vrais, pas parce qu’ils n’étaient pas sincères, mais parce que je ne voulais pas sourire par gêne. D’une manière ou d’une autre, cela a dû certainement influencer mes relations aux autres, la façon dont ils visualisent mon empathie, tout en accentuant mon introversion pendant l’adolescence.

Je pense que nous nourrissons nos complexes. Nous demandons à notre corps de faire en sorte qu’une partie de lui même n’existe pas, ou doit rester caché. Et plus cela nous gêne, plus nous cachons. Plus nous cachons, plus la gêne nous saute aux yeux lorsque nous le voyons. Plus nous nous cachons tout entier. Par ricochet, cela touche notre rapport aux autres, notre confiance en nous, et notre bien-être global. La bonne nouvelle, c’est que tout le monde a des complexes. Et si la bienveillance qu’on donne aux défauts physiques des autres, on s’appliquait à se la donner à soi-même ? Facile à dire. Les complexes par nature nous obnubilent.

zafonDSCN3434

Mais grâce à l’énergétique on peut changer cela. Grâce à l’énergétique je vais changer cela. Je vais utiliser le reiki et mon énergie pour ouvrir cette bouche qui est restée fermée trop longtemps. L’énergie peut envoyer au corps un message différent. Au lieu de cacher, nous pouvons lui dire de mettre en valeur. Au lieu d’ignorer, nous pouvons lui dire de sublimer. Le défaut physique sera toujours là on peut pas toujours mettre un appareil pour l’enlever. Par contre les énergies vont nous aider à l’accepter, vivre avec, lui donner toute la légitimité auquel il a le droit en tant que partie de notre corps. Sur le plan vibratoire, le corps sera alors harmonisé, confiant, et plus lumineux.

Le corps et l’esprit sont étroitement liés. Comment être bien dans sa tête lorsque l’on est pas à l’aise avec son corps ? Ce travail sur le plan physique aura évidemment des effets sur le plan mental et sur le plan du cœur. Leurs évolutions, leurs changements sont conjoints, concordants. Traiter nos complexes avec bienveillance, c’est se faire du bien à tous les niveaux.

Certes, un chemin de fer barrera mes dents à partir de septembre, qu’importe ce n’est que temporaire, je ne me cacherai plus. À quoi bon avoir de belles dents si je n’apprends pas à sourire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*